FacebookTwitter

Airbnb: progrès ou problème?

le dimanche 22 janvier 2017 dans Articles d'élèves, Espace, Société | 0 commentaire

Un article de Caroline

Quelles sont les failles du système de location proposé par Airbnb ?

La location d’appartements par le biais de la plateforme américaine Airbnb a été récemment interdite à Berlin car il commençait à manquer de logements à louer pour les Berlinois. Il est probable qu’une telle interdiction devienne effective aussi dans d’autres villes. Mais pourquoi cette plateforme en vogue est-elle source de polémique? En effet, depuis 2008, Airbnb connaît un énorme succès.

Son histoire est la suivante.
En octobre 2007, deux habitants de San Francisco décident de créer un site afin d’arrondir leurs fins de mois. Ils savaient qu’un gros congrès se déroulait dans cette ville et qu’il était difficile de trouver un hôtel. Ils se sont associés avec un architecte et ont levé petit à petit des fonds et sont partis ensuite à New York afin de faire la promotion de leur site. De plus en plus de participants et d’investisseurs ont permis à l’entreprise d’augmenter sa valeur.

airbnb

Source: http://www.theydontloveyou.com/wp-content/uploads/2014/07/Airbnb-challenge-restaurants-timeline.jpg

 

L’été 2015, 17 millions de voyageurs ont loué un appartement ou une chambre via la plateforme. Cela représente plus que la population de certains pays:

comparaison pays bilan

Source : http://www.bilan.ch/techno-plus-de-redaction/airbnb-a-battu-records-cet-ete-hebergeant-17-millions-de-touristes

Airbnb concurrence donc fortement le secteur de l’hôtellerie.

graphique raison

Source : http://tourism-view.com/airbnb-les-apparences-sont-trompeuses

 

Les clients principaux d’Airbnb sont des adultes dont la moyenne d’âge est d’environ 37 ans. Louer un appartement sur Airbnb leur permet d’éviter de loger dans des complexes hôteliers traditionnels. Le rapport qualité-prix est plus intéressant que dans les hôtels. Le prix est un réel atout mais ce n’est pas le seul.

Vidéo ici:

http://www.francetvinfo.fr/economie/immobilier/hebergement-berlin-interdit-airbnb_1432881.html

Depuis 2016, Airbnb crée de plus en plus la polémique : le site de location a été interdit dans la capitale allemande depuis le 1er mai 2016. Cette interdiction tient notamment à la pénurie de logements que connaît la ville de Berlin. La loi permet de louer une pièce dans un appartement mais pas un logement complet. Si les touristes louent un logement complet, le logement ne peut pas être loué par des familles vivant dans la ville. Le fait d’acheter un appartement de vacances à Berlin pour le louer sur une plate-forme est devenu un vrai business. En effet, la location à la semaine est bien plus rentable que la location au mois pour les loueurs. Mais il y a aussi des gens qui louent leur appartement pendant leur absence.

prix airbnb

Source : https://fr.statista.com/statistiques/519442/prix-maison-appartement-entier-airbnb-villes-monde/

 

Nous pouvons voir sur ce graphique que le prix moyen d’un logement entier, pour une nuit, quel que soit le lieu dans le monde, est de 164.70 euros, celui d’une nuitée à Berlin serait de 72.72 euros. A ce tarif, la location mensuelle de ce bien serait de 2181.60 euros alors qu’une location résidentielle et non pas touristique aurait une valeur beaucoup moins élevée par mois. Par exemple, pour un appartement de deux pièces et demi, le prix oscille entre 400 et 700 euros à Berlin, selon les quartiers.

[Mais quel est ce prix moyen? Impossible que Paris soit moins cher que le prix moyen! Note du correcteur, PM!]

Autre exemple, à Paris, où le nombre de logements proposés par Airbnb ne cesse d’augmenter. Cette augmentation inquiète les autorités de la ville. Elles ont peur que la capitale devienne une ville où ne résident plus les locaux. Il y a aussi une pénurie de logements parce beaucoup sont loués aux touristes. La plupart des appartements ne sont plus loués à long terme, ils sont uniquement loués par des voyageurs, occasionnellement.

 

carte paris

source : http://www.lesechos.fr/25/10/2015/lesechos.fr/021428157585_a-paris–20–des-hotes-airbnb-gerent-plusieurs-annonces.htm

 

Sur la carte ci-dessus, nous pouvons voir que le nombre de logements Airbnb disponibles à Paris est de 35’428, pour un prix moyen de 101 euros. Ces logements étant occupés quelque 102 nuits par an.

Enfin, à New York, une possible interdiction pour les locations d’une durée inférieure à 30 jours risque d’être mise en place. Une des raisons de cette interdiction serait différente de celle de Berlin. La sénatrice Lina Rosenthal a expliqué au New York Times que « chacun devrait pouvoir savoir qui est son voisin et ce qui se passe lorsque des personnes louent leur appartement sur Airbnb. Toutes les nuits, une personne différente pourrait dormir dans l’appartement d’a côté de chez vous, cela brise le sens de communauté au sein d’un immeuble et peut se révéler dangereux. »

On relèvera en conclusion que le concept d’Airbnb était révolutionnaire mais que trop de personnes ont voulu exploiter ce marché afin de faire le maximum de profit et cela a des conséquences dommageables, telles que la pénurie de logements. Les villes qui interdisent Airbnb vont devoir se montrer concurrentielle et proposer des offres alternatives pour que les voyageurs continuent à s’y rendre aussi régulièrement. On pourrait aussi imaginer que l’utilisation de la plateforme Airbnb ne soit pas complètement interdite mais limitée uniquement à la location de chambres à l’intérieur d’un logement, ce qui ne poserait plus le problème de la pénurie de logements.

 

Rédiger un commentaire