FacebookTwitter

La CAN. Illustration de la présence chinoise en Afrique

Par le mercredi 17 mai 2017 dans Articles d'élèves, Flux, Géopolitique | 0 commentaire

Un article d’Aurélie et Imran Comment la puissance asiatique réussit à tirer son épingle du jeu ? Du 14 janvier au 5 février 2017 s’est déroulée la 31e Coupe des Nations d’Afrique de football (CAN) au Gabon. Cette compétition a eu lieu dans quatre stades de quatre villes différentes. La particularité de ces stades est que trois d’entre eux, le stade de l’Amitié à Libreville, le stade d’Oyem et celui de Port-Gentil, tous construits entre 2012 et 2017, ont été financés par la Chine. Le Gabon n’est pas le seul pays africain à avoir des stades financés par les Chinois, comme le rappelle Le Monde: En 1970, la Chine inaugurait cette vague de constructions avec le stade de Zanzibar : 15’000 places, autant dire une structure modeste selon les standards actuels. Suivront dans les années 1980 et 1990 des stades au Sénégal, en Mauritanie, au Kenya, au Rwanda,...

La population civile, la vraie perdante de la bataille d’Alep?

Par le mercredi 17 mai 2017 dans Articles d'élèves, Géopolitique | 0 commentaire

Un article d’Eriola   La bataille d’Alep c’est quoi en quelques mots ? Cette bataille a débuté le 19 juillet 2012 par une offensive des rebelles (ce sont donc plusieurs brigades, et la plupart sont reliées à l’armée syrienne libre pour renverser le gouvernement de Bachar el-Assad et établir une démocratie) qui sont parvenu assez rapidement à prendre possession des quartiers est d’Alep. Cette bataille s’est ensuite terminée le 22 décembre 2016 avec la victoire des loyalistes. C’est une guerre civile qui a causé une perte d’au moins 21 500 civils. Elle a été lancée à cause de la guerre syrienne, et surtout du fait que l’armée Bachar el-Assad a gagné beaucoup de territoire autour et dans la ville. C’est une des dernières villes où les rebelles parviennent à tenir tête à l’armée du dictateur. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d’Alep)   Les forces en présence...